Witamy - Zapraszamy


 
PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez| .

langue et identité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: langue et identité Jeu 6 Jan 2011 - 14:28

Bonjour,
Je suis étudiante en FLE (Français langue étrangère) et après avoir passé plus de 6 ans à enseigner en Pologne j'ai choisi de faire mon mémoire sur l'identité polonaise en France. Mon propos est d'étudier les différents cas de figure des vécus des Polonais en France par rapport à la langue française. Pour cela j'ai fait deux questionnaires (un concernant les personnes étant nées en Pologne et arrivées ensuite en France et l'autre les personnes nées en France d'un ou deux parents Polonais).
Je serais vraiment très contente de pouvoir discuter de ce sujet avec vous sur le forum et encore plus si certains d'entre vous acceptez de répondre à mon questionnaire ce qui me permettrait ainsi d'avancer dans mon travail de recherche. Vous pouvez me répondre en polonais si vous le souhaitez également car je le comprends parfaitement et je le parle aussi mais je préfère ne pas l'écrire car pour ce qui est de l'orthographe, aïe aïe!!!!

tabatha
NOUVEAU (ELLE)
NOUVEAU (ELLE)



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: langue et identité Jeu 6 Jan 2011 - 21:31

Bonsoir Tabatha.

Connaissez vous le polonais ?

Il y a bcp de personnes originaires de Pologne dans le Nord Pas de Calais.
Jo
SUPERSTAR
SUPERSTAR



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: langue et identité Ven 7 Jan 2011 - 18:39

Bonjour Tabatha,

Hehe je pense que tu t'habitueras vite aux commentaires de JO, ils sont spéciaux... Smile

moi aussi j ai fait des études en FLE, mais juste une licence, après j'ai décidé de faire le master en Sciences de l'éducation car j'en avais marre du fle, les profs répétaient tout le temps les mêmes trucs et c'était ennuyant au bout d'un moment...

Je suis le premier cas - née en Pologne et arrivée en France il y a 2 ans et demi.
Alors si je peux t'aider n'hésite surtout pas.
Je peux également demander à mon chéri de remplir le questionnaire, il est ton deuxième cas - né en France de 2 parents Polonais, dont l'histoire de l'arrivée en France est extrêmement intéressante aussi.
J'ai aussi une bonne amie Polonaise mariée à un Français donc j'en connais bcp de Polonais dans le coin.

Allez bonne soirée.

ps. le sujet de mon master est: Le droit à l'éducation des femmes dans le monde ;P
Alicia
EXPERT(E)
EXPERT(E)



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: langue et identité Dim 9 Jan 2011 - 14:32

Bonjour, Tabatha !

Je viens de voir ton message; ton sujet de mémoire me semble très intéressant et peut-être permettra t-il de donner une image assez rapprochée de la réalité qu'était le quotidien des familles émigrées polonaises au cours du siècle dernier et de l'évolution depuis. En ce qui me concerne, je suis née de père français et de mère polonaise (elle-même née en Pologne mais décédée depuis). Toutefois, sa plus jeune soeur qui elle, est née en France, vit encore et peut-être accepterait-elle de répondre à ton questionnaire, en français de façon préférable car même si elle comprend le polonais, elle ne l'a jamais appris de façon scolaire mais bon... Je suis dans le Sud-Ouest de la France, dans le Gers plus exactement.
Quoi qu'il en soit, bon courage dans ton entreprise. Je suis moi-même enseignante en anglais mais je m'intéresse bien entendu à tout ce qui touche l'histoire de la Pologne, surtout celle de la POLONIA, assez peu connue, à mon avis, en Pologne.

Amicalement.
Stella
stella
HABITUE (E)
HABITUE (E)



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: witam, witam... Lun 10 Jan 2011 - 11:46

Merci à tous pour vos réponses et pour votre accueil .
Vu le nombre je suis un peu dépassée pour donner des réponses à chacun. javascript:emoticonp('dzienki')
Dites-moi comment je peux vous envoyer mes questionnaires, sinon je peux faire un copier coller sur un des mes posts et vous pouvez me les renvoyés complétés. Toutes les expériences et toutes les histoires m'intéressent.
L'histoire de l'immigration polonaise est vraiment passionnante et plus je m'y plonge plus je la trouve poignante. Elle est très différente des autres histoires des immigrés surtout en ce qui concerne les retours. Surtout en ce qui concerne cette volonté de retour au pays si différente des autres communautés. Il faut dire qu'en raison des liens historiques qui ont liés la France à la Pologne, les Polonais ont tout d'abord été invités à venir travailler en France, donc effectivement cela avait un caractère temporaire, mais après, les raisons économiques, la politique... tout cela a jouer en la défaveur des retours.

Quand j'étais en Pologne à Wroclaw, j'ai eu l'occasion de faire une conférence à Walbrzych dans les sudètes et là j'ai parlé avec des membres de la communauté "française" de Walbrzych qui étaient des enfants de Polonais immigrés en France et à qui le gouvernement Polonais avait proposé de venir travailler un certain temps en Pologne dans les années 50-60. Bien sur une fois arrivé, les passeports ont été confisqués et ce sont leurs descendants que j'ai rencontré. Ce qui est amusant, c'est que ces Polonais arrivés à Walbrzych et déjà issus d'une deuxième génération au moins, ne parlaient pas vraiment le polonais et se sont regroupés ensembles parce qu'ils se sentaient plus français que polonais. Leurs enfants, comprennent le français mais ne le parle pas bien, malgré une très forte volonté de l'apprendre à l'école.

PS : Tak mowie po polsku :-)
tabatha
NOUVEAU (ELLE)
NOUVEAU (ELLE)



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: langue et identité Lun 10 Jan 2011 - 14:44

Tabatha a ecris/ de Walbrzych qui étaient des enfants de Polonais immigrés en France et à qui le gouvernement Polonais avait proposé de venir travailler un certain temps en Pologne dans les années 50-60

Non ont leurs a pas proposer venir travailler pour un certains temps, il a eu une propagande apres la guerre ou ont leurs avais promis mont et merveilles si ils revients en Pologne pour aider a la reconstruire apres la guerre

Le slogan etait" Rodacy wracajcie budowac Polske"

Beaucoup ont crue les anciens pour revenir dans leur pays les plus jeunes pour aider a reconstruire cet pays
il y a des jeunes qui ne connaissant meme pas la Pologne car ils sont deja nees en France, mais ils ont 18,19,20 ans et sont plein espoir
Oui cela est vrais que ont leurs a pris leurs passeport, et une fois arrives a la gare de Walbrzych
( "car c'est bien la bas que ils arrivent
tous et pas seulement ceux du Nord Pas De Calais, il y avais ceux du Gard, Tarn La Garonne, Calvados et d'autres
mais il est vrais que la plus grande part etait du Nord Pas De Calais")

Une fois arrives a la gare de Walbrzych il y avais des agent de UB (police secrète) qui attendais tout cet jeunes pour les enrouler chez eux ..il y a que se sont fait avoir

Cela est vrais que Walbrzych etait et est appelé la petite France ,tout comme Pas de Calais La petite Pologne

La plus grande part de cet reemigrant se connaissant cars il etait sois de la meme ville, sois ils travaillent ensemble a la mine, ou aller dans la meme école en France

En principe ils se fréquenter entre eux, et ils parler français entre eux pour ceux qui sont aller a l'école en France, et ils se marier aussi entre eux pour la grande part

Par contre les parents de nos parents ils ne perle pas le français et ils non jamais appris cette langue a part quelques mots
les plus bizarre c'est que nos parents eux non jamais essayer de nous parler a nous en français, négligence? ou ils ont juger que cela
n'est pas nécessaire car ils ne pourront plus jamais revenir en France

A Walbrzych ils organiser leurs sorties entre eux et ils se recevais entre eux aussi , les hommes travaille eux aussi dans les memes mines
Ils habiter sois dans la meme rue ,sois le meme quartier ,la plus grande part a Bialy Kamien, Szczawno Zdroj

Ils etait appeler les Français par des Polonais et pas trop aimer par eux, pour eux nous étions des étranger , des manger des slimaki et zaby (zabojady)

Une fois mon voisin avec qui je me suis disputer comme des gamins entre eux ma dit de retourner dans mon pays manger des grenouilles , je lui a éclate les nez avec une pierre

Arrive en France a l'usine je me suis fait traiter de Sale Polak par ..une Belge qui n'était meme pas naturalisée a l'époque, et qui pouvais
etre ma mere.
Je ne jamais connue de racisme avec des jeunes ici en France ,cela etait toujours avec des personnes d'un certain âge

A un certain moment ici en France je me suis poser la question ..Qui je suis?? en Pologne j'etait la Française mangeuse des grenouilles ,en France je suis une Sale Polak

Maintenant ça va je suis le deux... Polak mais pas sale ,et Française qui mange les grenouilles et slimaki

Il est vrais que dans le Nord-Pas de Calais dans le mines il y avais surement moins de racisme que dans un village perdu du Pas de Calais
ou Arras , ou ont atterri mes parents vue que mon père ne pouvais plus travailler dans une mine par rapport a son silicose, et ou nous étions venus mangeur du pain des Français , et ou nous étions des voleur ont nous surveiller quand nous entrent dans un magasin..*
Je détesté cet village appelé Vitry la grande gueule

Beaucoup des cet Polonais /Français sont revenus en France la ou ils ont ete elever , ou pour certains leurs enfants sont nes ,et ou pour autres il y avais de la famille.. qui elle na pas voulue retourner en Pologne( pour moi la soeur et frere de mon pere)

Le retours en France ont commencer apres 1950, mais s'etait toujours fait en cachette de voisin et meme certains Amis.
Les gens se méfier de tout le monde.. Nous nos parents nous ont interdis de parler de notre départ definitif au copines de l'école et voisin pour eux nous partons juste en vacances, et s'etait vrais car nous sommmes venus avec un passeport touristique
Mon frere qui etait a l'arme au moment de notre départ ( 1965) ne pouvais plus quitter la Pologne le visa lui etait refuser , cela se fait seulement en 1971 .


oublier ses ancêtres, c'est être comme un ruisseau sans source, un arbre sans racine


Dernière édition par sonia le Dim 23 Oct 2011 - 9:51, édité 2 fois
sonia
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: langue et identité Mar 11 Jan 2011 - 8:39

La chorale francophone de Basse-Silésie
fait la une de L’Avenir de l’Artois.


Chor Frankofonow, depuis 20 ans Ils chantent la France en Pologne...
Ils n'ont jamais oublié la France de leur enfance!
Dix-neuf ans qu'elle existe, cette chorale inédite et surprenante, quelque part en Basse-Silésie,
à Walbrzych. Originale en effet car constituée à ses débuts d'une quarantaine de.
.. rapatriés de France ! Toutes et tous sont arrivés là-bas en provenance du Nord et du Pas-de-Calais, dans les années 1946 et 1947 : leurs parents avaient fait le choix du retour au pays
natal, quand la Pologne rappelait à elle ses expatriés pour rebâtir le pays laminé par cinq
années d'occupation nazie.
C'est le cas de Czeslowa Wlodarczyk. Elle vivait, avec son frère et sa soeur, à Hersin-
Coupigny, dans le quartier de la Longue Pierre, quand ses parents (le papa mineur et la
maman ménagère) décident de retourner en Pologne. « J'avais dix-sept ans et demi, c'était
pour moi un grand voyage vers l'inconnu... », se souvient-elle dans un français parfait. « Il
s'agissait, juste après la guerre, d'aller là-bas pour reconstruire la Pologne. » Arrivée en Basse-
Silésie, la petite famille va s'installer à Walbrzych, le père reprenant bien sûr son travail de
mineur là-bas ; mais pour Czeslowa, l'aînée, pas d'école polonaise qui corresponde à son âge
pour l'accueillir : « J'avais appris la couture en France, alors j'ai commencé à faire des petits
travaux de couture... »
D'Hersin et de Béthune
Le hasard a fait néanmoins bien les choses. C'est dans le train qui l'emmène au pays de ses
ancêtres qu'elle fait la connaissance d'un autre adolescent, Français comme elle : Stéphane.
Lui arrive de Béthune. Ils s'apprécient de suite : peut-être ce destin commun forcé les a-t-il
rapprochés davantage encore. La chance, toujours, fait qu'ils se retrouveront habitant la même
ville ! Dès lors commencera l'histoire de Czeslowa et Stéphane : ils s'aimeront et se marieront
en Pologne, de leur union naîtront deux enfants.
« Nous sommes toujours restés à part, plus vraiment Français et pas vraiment Polonais ;
d'ailleurs on ne nous appréciait pas beaucoup au début, nous étions pour les Polonais des
"Français". Alors, on se voyait entre nous, on se rencontrait souvent, on passait des soirées
ensemble. » Mais à l'époque, ça s'arrêtait là : pas question de s'organiser et de créer une
association de Français et de rapatriés de France en Haute et Basse Silésie. « On s'organisait
des soirées dansantes entre nous, on avait envie de chanter en groupe. »
L'espoir de rentrer
« Nous avons toujours eu l'espoir de rentrer. » Fin 60-début 70, l'opportunité se présente pour
Czeslowa et Stéphane de revenir en France, dans les mines d'Anzin mais la tentative avortera.
« Nous étions revenus voir de la famille à Paris et à Béthune. C'est vrai que les mineurs
gagnaient bien en Pologne mais quand nous avons revu la France, avec tous ces
supermarchés, on ne savait pas quoi regarder tant il y en avait... alors que la vie était si
difficile chez nous. Maintenant c'est l'inverse : on ne manque de rien dans le pays mais on a
moins d'argent ou pas de travail... » Autres temps, autres moeurs : en 1991, la chorale
francophone est autorisée officiellement à se créer. « J'étais déjà la doyenne », se souvient
Czeslowa (elle l'est toujours aujourd'hui à 81 ans !), « je jouais de l'accordéon. » L'objectif
était de célébrer en chansons le pays de leurs origines qu'ils n'avaient jamais vraiment pu
oublier. Les corons, Comme papa, Les montagnards, Les comédiens, Ma Normandie, En
passant par la Lorraine, Sur le pont d'Avignon... Tout le folklore et les chansons tricolores les
plus populaires auront été interprétés par le Chor Frankofonow qui se produira enfin en
public, d'abord à Walbrzych puis plus loin à Wroclaw, Cracovie ou même en Tchéquie. Grâce
à l'association Amitié France-Pologne, le choeur viendra aussi en France, en Bretagne et dans
la Nièvre et, en juin 2009, moment de gloire, se produira à Bruxelles au siège des
commissions du Parlement européen.
De "vrais" Polonais
Aujourd'hui, la chorale dirigée par Helena Kurlub (rapatriée de Valenciennes à l'âge de six
ans) compte encore une bonne vingtaine de membres, avec notamment des jeunes de 18 ans,
de "vrais" Polonais ! « Je leur apprends à chanter le français phonétiquement », s'amuse
Czeslowa. Sur ses trois petits-enfants et trois arrière-petits-enfants, un seul a appris le
français, grâce à elle bien sûr. Quant à son époux Stéphane, il ne chante pas dans la chorale à
son grand désespoir, « et pourtant, il sait chanter, issu d'une famille de musiciens : il y a un
Wlodarczyk qui accompagne Michel Pruvost et c'est un de ses neveux qui a épousé votre
chanteuse Marie-Lore ! » Reverra-t-on Chor Frankofonow en France ? Peut-être dans le
Bassin minier, en avril-mai prochains, dans plusieurs localités et à Bruay-La-Buissière en
particulier où l'union locale CGT tente d'organiser un récital dans le cadre des animations
commémorant de la Commune de Paris.


Christian NOWICKI

Source :
L’Avenir de l’Artois (édition du 23 décembre 2010) (Bruaysis – Auchellois)


Lien: AssoAmisGierek@aol.com


Dernière édition par swiadek le Mar 11 Jan 2011 - 14:25, édité 2 fois
swiadek
NOUVEAU (ELLE)
NOUVEAU (ELLE)



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: langue et identité Mar 11 Jan 2011 - 12:21

Pour rebondir sur le récit de Sonia, je pense que ce sont les enfants d'immigrés qui ont le plus souffert de la bétise et du racisme des français à l'égard des polonais et des polonais à l'égard de ces polonais ayant souhaité revenir au pays après la guerre...

Je me souviens avoir vu un reportage sur ces émigrés polonais revenus au pays et être très mal accueillis...
Jo
SUPERSTAR
SUPERSTAR



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: langue et identité Aujourd'hui à 5:22

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

langue et identité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Witamy - Zapraszamy  :: Polska i Polacy - La Pologne et les Polonais :: Les Polonais en France ...-